ballesJaunesJean-Claude Audry président de l'US Ramonville Tennis avec le carton de recyclage des balles pour l'opération balle jaune.

Des balles qui échappent au broyage pour le plus grand bonheur des enfants de l'ULIS4 de l'école PMF et de leurs accompagnants L’ »opération pièces jaunes », vous connaissez ? Et bien il existe aussi une « opération balle jaune », dont l’objectif est de recycler les balles de tennis usagées pour les transformer en sols sportifs. Elle voit le jour en 2008 et devient immédiatement l’action emblématique de la politique de développement durable de la Fédération Française de Tennis. Des balles jaunes pour les chaises des enfants en situation de handicap « A l’US Ramonville tennis, ce sont plus de 1200 balles qui sont utilisées chaque année car chaque trimestre, les balles sont renouvelées. Leur sort habituel, c’est donc d’être collectées dans le cadre de l’ opération balles jaunes » explique Jean-Claude Audry, président du club. Mais cette année, certaines balles subiront un autre sort. Pierre Datchary et ses collègues AESH (Accompagnant d’Elève en Situation de Handicap) de l’école Pierre Mendès France de Ramonville, ont eu l’idée de placer des balles usagées sous les pieds des chaises des enfants : « Cela facilite le déplacement, plusieurs fois par jour, des enfants en situation de handicap assis sur leurs chaises adaptées. Elles glissent ainsi plus facilement sur le lino de la classe » . 50 000 balles : 100 mètres carrés de revêtement sportif En 2016, pour la 8e édition, 1 500 000 balles de tennis usagées ont été collectées auprès de 31 ligues. Grâce à cette initiative, 30 sols sportifs ont été réalisés et offerts à des structures à vocation sociale et solidaire, comme des centres de rééducation, des instituts médico-éducatifs, des instituts d’éducation motrice, des hôpitaux pour enfants. Un recyclage en 5 sets 1 : La collecte : tout au long de l’année, les balles sont déposées dans les cartons au club. 2 : COVED, partenaire de l’opération, organise la collecte. 3 et 4 : Le broyage et la transformation s’effectuent dans une usine de recyclage adaptée et consiste à broyer les balles puis à séparer les granulats de caoutchouc des résidus de feutrine par un procédé de soufflage. 5 : Les ligues de la FFT financent la pose de la surface à destination d’une structure locale. Les caractéristiques amortissantes de ces sols souples adaptés aux besoins des bénéficiaires permettent la pratique d’activités sportives et pédagogiques.
Publié dans le Petit Journal du 25/10/2017
Article et photo SyB.